Admission

La période d'admission est en cours pour les neuf conservatoires du réseau. Déposez votre demande dès maintenant!

 

Admission

Yannick Plamondon

Composition, Composition assistée par ordinateur, Techniques de travail en studio, Composition électroacoustique complémentaire, Ateliers de musique et technologies, Ensemble de musique contemporaine, Résidence aux petits et grands ensembles

Yannick Plamondon Jonathan Robert

Yannick Plamondon est originaire de la région de Québec. Musicien autodidacte à l’origine, issu du rock alternatif, il a étudié la composition au Conservatoire de musique de Québec et de Montréal, desquels il a obtenu un Prix avec grande distinction à l’unanimité du jury. Il s’est ensuite perfectionné au Canada et à l'étranger auprès des compositeurs Jonathan Harvey, Luca Francesconi, Tristan Murail, et Julian Anderson.

Enseignement
Depuis 2008, il est professeur associé de la classe de composition et de musique contemporaine du Conservatoire de Musique de Québec. Il y enseigne la composition, la musique de chambre, ainsi que diverses matières théoriques telles l’analyse, la composition assistée par ordinateur et les techniques de travail en studio. Il exerce fréquemment des mandats contractuels de conseil et de direction artistique.

Expériences
Depuis 1996, ses œuvres sont jouées et diffusées au Canada et à l’étranger par des diffuseurs et formations musicales d’envergure, tel que le Nouvel Ensemble Moderne, l’Ensemble Contemporain de Montréal, la SMCQ, l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre Symphonique de Québec, le Trio Fibonacci, le Toronto New Music Concerts, l’ensemble Continuum, l’Esprit orchestra, l’Ensemble de nouvelle musique Kiev, le Pittsburg NME, le Netherlands Radio Kammerorchestre, le Klangforum Wien, l’Orchestre symphonique de Toronto, l’Ensemble Aventa, le Turning Point Ensemble et l’Orchestre Métropolitain, pour n’en nommer que quelques-uns.

Collaborateur de l’Orchestre Métropolitain et de son chef Yannick Nézet-Séguin, ce dernier lui a tout d’abord commandé en 2005 "Et après" pour grand orchestre. En 2007, ces derniers lui confient la conception symphonique de La forêt des mal-aimés de l’auteur-compositeur-interprète Pierre Lapointe. Unanimement saluée par la critique, cette commande des Francofolies de Montréal a attiré plus de 100 000 personnes dans les rues de Montréal et fait l’objet de diffusions télé, radio, et d’un enregistrement sur disque. En mai 2017, il conçoit les adaptations symphoniques du concert Bonne Fête Montréal mis en scène par Serge Denoncourt et Guy-A Lepage et présenté au Centre Bell avec des interprètes de la scène pop tels qu’Ariane Moffat, Robert Charlebois, Rufus et Martha Wainwright, Marie Mai et les DeadObies.

La création en octobre 2013 au Palais Montcalm de Québec de Février, pour orchestre à cordes, commandée par Fabien Gabel, s’inscrit parmi les moments phares de la saison de son entrée en fonction comme directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Québec. Cette œuvre s’est ensuite mérité le Prix d’excellence des arts et de la culture du CALQ Œuvre de l’année 2014. Par la suite d’autres collaborations avec ces partenaires suivront 5dont Pierres d’attentes, pour orchestre qui a été donnée en création en 2015, dans une salle comble et des critiques élogieuses. Cette œuvre s’est vue décernée en 2018 le 2e prix du Prix des collégiens en musique contemporaine.

Toujours en 2015, le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) lui commande une œuvre pour l’inauguration du nouveau pavillon Lassonde. Cet hommage à l’architecture, dont il assurait aussi la production, est créée Le 18 septembre 2016 à même l’escalier monumental devant plus de 3000 personnes.

Voir dans le vent hurler les étoiles rire et rire…est une fresque sonore, sur partition graphique, d’une durée de plus de 40 minutes, est écrite pour cordes (OSQ-Fabien Gabel) percussions (Anne-Julie Caron), dispositif électronique et un chœur de 300 triangles. Ce happening, un tour de force en musique contemporaine, a été chaudement accueilli par la presse et classé par Le Soleil comme un des cinq évènements majeurs de la scène classique en 2016. L’évènement a été capté dans le documentaire Symphonie pour une architecture et présenté en première au Festival International de Films sur l’Art.

Depuis 2017, en plus de régulièrement créer des œuvres en concert, il diversifie sa production en élargissant sa pratique au domaine de l’installation sonore, de la synthèse numérique et de la musique générative. Notamment il crée les dispositifs sonores immersifs pour les installations Afin d’éviter tous ces nœuds et Rassemblement familial du plasticien et sculpteur Ludovic Boney.

Activités institutionnelles et médiatiques
Il a été co-fondateur en 1992 de E27, un organisme toujours actif et dédié à la production et à la diffusion de la musique nouvelle à Québec. Entre 2007 et 2009, il a été journaliste au quotidien Le Soleil de Québec, comme critique musical et chroniqueur. Il est régulièrement invité en tant que jury pour le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Conseil des Arts du Canada (CAC), ainsi que comme conférencier et communicateur.

En 2018-19 il est nommé commissaire pour le MNBAQ et développe le parcours audionumérique : Formes instants pour Marcel Barbeau, une installation sonore pour l’exposition Marcel Barbeau, en mouvement. Depuis 2019 il est membre du conseil d’administration du Conseil Québécois de la musique.

Enregistrements et catalogue
Sur disque on retrouve ses pièces sur les étiquettes ATMA, AMBEROLLA, AUDIOGRAM et SRC-CBC. Son catalogue comporte plus d'une quarantaine de titres, dont une trentaine sont des commandes. Il est compositeur agrégé au Centre de musique canadienne et membre de la SOCAN. Une sélection d’enregistrements de ses œuvres sont disponibles sur Soundcloudet on peut le contacter et suivre ses activités professionnelles sur LinkedIn.

Prix et distinctions
Yannick Plamondon est boursier du CALQ, du CAC et de fondations privées. En 1999, Il a représenté le Canada au Pays-Bas lors du Gaudeamus Muziekweek Festival. Son travail a été récompensé à plusieurs reprises. Mentionnons ici le Concours des jeunes compositeurs de Radio-Canada, le Prix Québec-Flandres, le Prix du Gouverneur Général Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre (2003) et le Prix d'excellence des arts 17 et de la culture prix du CALQ - Œuvre de l'année - 2014.

Site web
LinkedIn
Courriel