Admission

La période d'admission est en cours pour les neuf conservatoires du réseau. Déposez votre demande dès maintenant!

 

Admission

Cours offerts en visioconférence seulement.

Après une expérience de travail riche et formatrice dans le monde muséal, Isabelle Pichet a soutenu une thèse en histoire de l'art avec une codirection en histoire à l'Université du Québec à Montréal en décembre 2009, et dont le titre est Expographie, critique et opinion: Les discursivités des Salons de l'Académie de Paris (1750-1789). Elle a par la suite complété un premier stage postdoctoral au Clark Art Institute, Massachusetts, et des recherches sur Le Fonds de la collection Deloynes: la critique d'art et ses modes opératoires avec l'appui du Fonds de recherche du Québec-Société et culture. De 2015 à 2018, elle a effectué un deuxième stage postdoctoral à la Chaire de recherche du Canada en histoire des loisirs et divertissements (16e-début 19e siècle), sous la supervision de Laurent Turcot à l’Université du Québec de Trois-Rivières, où, en tant que chercheure, elle s’est intéressée au thème Exposition et musée: lieux de démocratisation et de commercialisation du savoir artistique (1700-1800) ?

Chargée de cours à l’Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2013 et Professeure au Conservatoire de musique de Trois-Rivières depuis 2017, elle a mené en parallèle plusieurs projets d'exposition comme commissaire invité par le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et la Maison Paul-Émile Borduas sur des artistes québécois, dont Paul-Émile Borduas et Ozias Leduc. Ses recherches portent plus spécifiquement sur les activités du tapissier, le développement de la critique d’art et l'histoire des expositions publiques parisiennes aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elle a entre autres publié aux éditions Hermann en 2012 l'ouvrage Le tapissier et les dispositifs discursifs au Salon (1750-1789), ainsi que Le Salon de l'Académie royale de peinture et sculpture. Archéologie d'une institution en 2014, actes du colloque international éponyme qu'elle a organisé en 2012 à Québec.

Ses projets de recherche les plus récents, Le Corps sensoriel dans les expositions d’art au 18e siècle (CRSH/2018-2020), et Aux sources de la recherche-création (CRSH/2020-2022), proposent de nouvelles voies de recherche sur les expositions artistiques et l’Académie royale de Paris au 18e siècle, ainsi que sur la question de la recherche-création dans une perspective historique et multiculturelle. Notons que le projet sur le corps sensoriel a permis de développer une riche collaboration avec le Louvre (Paris) et le Louvre-Lens afin de mettre en place plusieurs activités, dont deux colloques et des publications. L’ouvrage, codirigé avec Dorit Kluge (Victoria University, Berlin) et éponyme du colloque tenu en 2019 à Trois-Rivières Le corps sensoriel au sein des loisirs et divertissements (Paris, Hermann,) devrait paraitre d’ici la fin de l’automne 2021.