Marie-Julie Chagnon

Clarinette, Traits d'orchestre

Née à Saint-Hyacinthe, Marie-Julie débute l’apprentissage du piano à l’âge de 6 ans  puis découvre la clarinette quelques années plus tard. Elle se forme donc en clarinette au Conservatoire de musique de Québec auprès de Marie Picard, elle obtient par la suite une Maîtrise en musique de l’Arizona State University auprès du Dr. Robert Spring, puis un Diplôme d’artiste de l’Université McGill sous l'enseignement de Michael Dumouchel et Robert Crowley.  

Passionnée de musique symphonique et de musique de chambre, elle est invitée à se  produire à de nombreux festivals internationaux en Allemagne (Pommersfelden), aux États-Unis (National Repertory Orchestra), en Suisse (Festival de musique de Morges) et au Japon (Pacific Music Festival). En 2007, elle commande l’oeuvre « Les voix des hautes gorges » pour clarinette, bande et traitement électronique au compositeur canadien Serge Arcuri avec laquelle elle remporte le prix du Centre de musique canadienne au prestigieux Prix d’Europe. Cette même année, on l’invite en tant que soliste dans cette même pièce au Congrès de la « International Clarinet Association ». Elle y sera invitée à nouveau en 2018 avec son quatuor, le Quatuor des érables. 

Musicienne d’orchestre très recherchée, on a pu l’entendre avec plusieurs formations dont le « Canadian Opera Company Orchestra » de Toronto, les Violons du Roy, l’orchestre symphonique de Montréal, de Toronto et de Vancouver où elle fût membre pendant quatre belles années. À son grand bonheur, elle oeuvre depuis 2011 en tant que 2e clarinette et clarinette basse à l’Orchestre symphonique de Québec, elle enseifgne au Conservatoire de musique de Québec et est titulaire de la classe de clarinette au Conservatoire de musique de Saguenay ainsi qu’au Collège d’Alma. Entre la famille, les concerts et l’enseignement, Marie-Julie se réjouit lorsqu’elle trouve un peu de temps pour aller faire du camping, du ski ou de la randonnée pédestre.