Aurélien Brecht

Musique - Interprétation - Percussion

Aurélien a terminé son baccalauréat en percussion dans la classe d’André Dufour et de Catherine Meunier au Conservatoire de musique de Montréal

Étudier au Conservatoire...dans ses mots


Pourquoi le Conservatoire?
De prime abord, pour me retrouver dans un milieu axé sur la performance en public, ce que je n'avais pas réellement expérimenté auparavant. J'y suis resté parce que j'ai eu le soutien nécessaire pour y développer et faire aboutir des projets personnels.

Mon expérience en trois mots
Effort, évolution, collectif

Mon meilleur souvenir
Quand ma professeure est arrivée avec un doigté qui, sur papier, me semblait complètement bancal dans un mouvement de suite de Bach qui me posait problème et que ce même passage est rentré presque à la perfection du premier coup alors que j'y avais mis un temps fou sans comprendre ce qui ne fonctionnait pas. C'est à ce moment que j'ai compris que j'étais à la bonne place pour moi, au point où j'ai écrit en gros « In Anne-Julie we trust » sur le tableau dans le local de percussion du CMQ au grand bonheur de cette dernière.

Être diplômé­ du conservatoire signifie, pour moi…
J'ai l'impression d'avoir finalement fait aboutir un projet qui m'a pris le double du temps normal pour de multiples raisons, autant personnelles qu'académiques, et c'est une grande fierté que je ressens en même temps d'une reconnaissance infinie pour le corps professoral qui a probablement plus cru en moi pendant ces 4 dernières années que moi-même.

Des projets pour le futur?
Poursuivre mes études.