Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2021
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Les actualités > Actualités > FINS DE MANDATS DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CONSERVATOIRE

FINS DE MANDATS DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CONSERVATOIRE



Le 28 juin 2021

Marie-France Maheu
Présidente du conseil d’administration du Conservatoire
Nommée à la présidence du conseil d’administration en octobre 2014, j’ai eu l’occasion de m’impliquer activement dans les démarches de consolidation de cette institution à laquelle j’étais grandement attachée par mon implication d’abord en tant que sous-ministre adjointe au Ministère de la Culture et des Communications et par la suite comme membre du conseil d’administration depuis 2007.

Chantal Garon
Directrice générale du Conservatoire
Arrivée au Conservatoire en 2016 à titre de directrice de l’administration et des technologies, j’ai été nommée directrice générale du Conservatoire en février 2020. Ces deux postes m’ont permis de m’impliquer dans la gestion de nombreux dossiers et projets touchant l’ensemble du réseau des conservatoires.

----------------------------------------------------------------

Une gestion orientée vers le développement des élèves
Nos mandats respectifs de présidente du conseil d’administration et de directrice générale étant terminés, nous souhaitons aujourd’hui faire état des étapes qui ont jalonné l’évolution de cette grande institution au cours des dernières années. Au terme de nos mandats, nous constatons avec satisfaction que les actions de la direction générale du Conservatoire et des établissements sont orientées par une préoccupation constante d’assurer le développement, le perfectionnement et la réussite des étudiants et des élèves.

Une situation critique au début de nos mandats
En 2014, le Conservatoire vivait une profonde remise en question de sa mission en raison d’un déficit cumulé de près de 13 M$. En vue de revenir à l’équilibre budgétaire, les administrateurs alors en poste avaient recommandé la fermeture des établissements en région pour concentrer la mission du Conservatoire uniquement dans les établissements de Québec et de Montréal. Cette recommandation avait suscité une vive réaction de l’ensemble de la communauté du Conservatoire, du milieu culturel et du public en général qui décriaient l’abandon des régions. La crise organisationnelle et médiatique qui s’en est suivie a entraîné un important travail de réflexion sur l’avenir du Conservatoire, de redressement financier et de reconstruction du lien de confiance avec la communauté du Conservatoire.

Une gouvernance améliorée
En 2015, la Loi modernisant la gouvernance du Conservatoire est adoptée et son entrée en vigueur, en 2016, assujettit le Conservatoire à un cadre de gouvernance inspiré de la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État. Les modifications ainsi apportées à la Loi sur le Conservatoire ont entraîné la mise en place de pratiques de gouvernance et de normes administratives telles que :

  • Des exigences accrues en matière de transparence, d’intégrité, de responsabilité et d’imputabilité, et ce, dans le respect de la mission unique du Conservatoire d’enseigner la musique et l’art dramatique, et des traditions de collégialité du milieu de l’enseignement.
  • L’adoption par le conseil d’administration d’un profil de compétence et d’expérience pour encadrer les expertises recherchées auprès des membres du conseil.
  • L’obligation d’instituer trois comités statutaires : un comité de gouvernance et d’éthique, un comité de vérification et un comité de ressources humaines.

Ses obligations dorénavant plus précises, le conseil d’administration met en œuvre un plan stratégique dans lequel le Conservatoire inscrit son désir d’être reconnu comme école supérieure de musique et d’art dramatique par excellence pour tout le Québec. Le plan énonce aussi que le Conservatoire souhaite contribuer de manière exceptionnelle au dynamisme artistique et au rayonnement de la culture du Québec, tant à l’échelle nationale qu’internationale. La mise en œuvre de ce plan stratégique s’est faite en trois étapes :

  • 2015 : adoption d’un plan d’action intérimaire pour l’année 2016-2017 ;
  • 2017 : constitution d’un comité sur la planification stratégique ;
  • 2018 : mise en œuvre du plan stratégique 2018-2022, actualisant la mission, les valeurs et la vision du Conservatoire.

Un équilibre budgétaire retrouvé
En 2016-2017, le Conservatoire adopte la Politique de contrôle de suivi budgétaire. En 2017, le conseil d’administration confie au comité de vérification le mandat de s’assurer que les mesures nécessaires sont prises en vue de résorber le déficit cumulé du Conservatoire et d’assurer l’application d’un plan de redressement financier. Grâce à ce plan appliqué avec rigueur, le déficit cumulé de 12,7 M$ en 2015 est transformé en un surplus budgétaire de près d’un million, et ce, en cinq exercices financiers.

Année Situation financière
2015 Déficit cumulé de 12 686 809 $
2016 Déficit cumulé de 3 448 650 $
2017 Déficit cumulé de 2 331 137 $
2018 Déficit cumulé de 1 032 347 $
2019 Déficit cumulé de 905 545 $
2020 Surplus de 946 083 $

Parallèlement à ce redressement financier, la Fondation du Conservatoire lance en 2017 sa grande campagne de financement qui a permis de recueillir, à l’automne 2019, une somme totale de 4,5 M$. Bien que ses objets visent l’octroi de bourses aux étudiants du Conservatoire, la Fondation est demeurée à l’écoute des besoins du Conservatoire en soutenant plusieurs de ses projets et en collaborant régulièrement avec la direction du Conservatoire.

Une structure organisationnelle au service de l’ensemble du réseau à travers le Québec
Au cours des dernières années, la structure organisationnelle du Conservatoire a été revue régulièrement et adaptée pour assurer un soutien optimal du réseau, notamment par les actions suivantes :

  • Évolution des mandats des directions pour répondre adéquatement aux besoins des établissements et de l’ensemble des membres de la communauté du Conservatoire.
  • Mise en place de nombreux canaux de communications au sein du réseau pour assurer la circulation de l’information, la saine gestion des activités et la cohérence dans les actions des directions.
  • Institution par règlements internes d’instances consultatives : collège des directeurs, commissions des études, conseils d’orientation.
  • Communications régulières entre la direction générale et les représentants de la Fédération des associations d’élèves du Conservatoire et création d’une Charte des droits et responsabilités des étudiantes et des étudiants, adoptée par le conseil.
  • Tenue de rencontres régulières et de sondages pour s’assurer de la satisfaction des étudiants.

Les élèves au cœur des décisions du Conservatoire
La contribution à l’épanouissement des élèves fait partie intégrante des valeurs du Conservatoire et se doit d’être au cœur de ses décisions et de ses préoccupations. Aussi, en 2020, un Service à la vie étudiante est mis sur pied. L’action directe et efficace de ce service dès le début de la pandémie de Covid-19 permet d’offrir un soutien psychologique et financier à plusieurs étudiants dont les plans sont bouleversés par la crise sanitaire. Toujours pour assurer la qualité de la vie étudiante, le conseil adopte entre 2015 et 2021 des politiques visant à prévenir le harcèlement, l’intimidation et la violence, la consommation de cannabis et les violences à caractère sexuel.

Un virage numérique pour soutenir les apprentissages
La crise sanitaire entraînée par la pandémie de Covid-19 accélère la mise en œuvre de certains autres projets planifiés par le Conservatoire. Le virage numérique devient une nécessité dans ce contexte. Un plan de transformation numérique est mis en place et plusieurs des projets prévus sont mis en œuvre sans délai. Le succès de ce virage est assuré notamment par les ressources et les actions suivantes :

  • Deux professionnels entièrement dédiés à la transformation numérique du Conservatoire.
  • Refonte majeure du site Web du Conservatoire (mise en ligne prévue à l’automne 2021).
  • Instauration d’un projet d’interconnectivité des établissements du réseau, pour favoriser l’accès pour un maximum d’élèves à des classes de maîtres et à l’expertise des enseignants du réseau.

Au revoir et merci !
Nous quittons le Conservatoire avec la confiance qu’il remplit activement sa mission avec rigueur, passion et dévouement, qu’il maintient sa tradition d’excellence, qu’il demeure un établissement d’enseignement des arts de la scène de premier ordre et qu’il poursuit activement son développement pour être reconnu tant sur la scène nationale qu’internationale.

----------------------------------------------------------------

Je tiens à remercier les membres de la communauté du Conservatoire pour leur confiance et leur engagement. J’aimerais aussi remercier les membres du conseil d’administration et de ses comités, tant les membres actuels que ceux qui ont siégé au conseil au cours de ma présidence. J’ai pu compter sur un conseil avisé, compétent et dévoué. La réussite du Conservatoire et de ses élèves est due en grande partie à leur contribution précieuse.

Marie-France Maheu, MBA
Présidente du conseil d’administration

Je tiens à remercier les membres du collège des directeurs et du comité de gestion, les professeurs ainsi que l’ensemble des employés des différents conservatoires et finalement les employés de l’équipe du siège social pour leur engagement et leur dévouement dans la réalisation de la mission de notre belle institution.

Chantal Garon, CPA, CA
Directrice générale


    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 21 décembre 2018 - 2018-12-21
    Aller au haut de la page