D'abord, trame sonore à la maison familiale : Infuent blues pesant de la mélomane maman; Dur de pas danser entre cuisine et salon.

Danse moderne et contemporaine puis théâtre depuis l'enfance : « Peut-on bouger, sentir et faire sentir « plus large »? »

Sports de compétition, gymnastique et ski de fond : Pas grand' podiums, mais oh combien d'apprentissages alliant souffe, effort et concentration!

18 ans : Découverte du mime corporel à L'École de Mime. Révélation. Une grammaire du corps au service du jeu théâtral.

Poursuite des études à Paris chez Étienne Decroux. Celui-ci choisit Mylène comme « élève particulière », ce qui offre à celle-ci la chance de travailler quotidiennement seule avec M. Decroux, en plus de suivre les cours de groupe de l'école.

Dans les rues au même moment, on danse ce truc nouveau et épatant...le « Break dance ». Belle époque de mime corporel le jour, et de déconstruction en rythme de ses mouvements le soir, auprès d'amis infatigables danseurs pour qui la danse dans la rue-les parcs-les bars, est sève de vie. Merci à eux.

Toujours à Paris, Mylène continue ses études auprès de Philippe Gaulier. Mantra : Le plaisir du jeu, en art du clown autant qu'en tragédie. Le jeu corporel -chacune à partir de son propre corps- s'apprend-là auprès de Monika Pagneux, alors entraîneure chez Peter Brooks.

À son retour à Montréal, Mylène joue auprès de compagnies alliant paroles et gestes, ici et en tournées européennes. Elle est de l'équipe d'interprètes-créateurs/trices du Dortoir de Gilles Maheu avec Carbone 14.

Elle co-fonde la cie Voxtrot « Théâtre orchestré pour larynx et mollets tourmentés » chez qui elle co-écrit, chorégraphie et joue pendant plusieurs années, avant de signer les « one woman shows parlés et dansés » : « Une cloche à vache suspendue à mon âme », « La Réalité n'est pas en face » (avec la musicienne « en direct » Charmaine LeBlanc) et « Le Destin du Vent ».

Mylène découvre le « Continuum Movement » auprès de Linda Rabin, son ex-professeure de danse « Graham » : Petite révolution interne qui donne élan à la route.

Mylène devient chorégraphe en résidence au Théâtre du Trillium d'Ottawa pendant 10 ans, chorégraphie et enseigne pour le compte de l'émission/spectacle de VracTV « Phénomia » , et joue le rôle physique d'Apitchou, dans la série pour enfants « Rouli-Roulotte ».

Étudiant le Yoga depuis plus de 30 ans, Mylène l'enseigne depuis plusieurs années. Elle est à l'origine du Danga, méthode d'enseignement du Yoga outillé par la danse, accréditée par le Yoga Alliance américain en 2013.

Mylène a entre autres enseigné le Danga (« Une manière extravertie de pratiquer l'introspection ») à l'École Supérieure de théâtre de l'UQAM, en tournée avec le Regroupement québécois de la danse, et dans le cadre de son enseignement en jeu physique à l'Université de Middleburry au Vermont.

Parallèlement à son parcours bougé, Mylène fut journaliste-chroniqueure pendant 15 ans au sein de la presse écrite, à la radio et la télé, et le corps (santé, tendances-société, philo du corps, bars dansants) encore fut boussole.