Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2015
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Actualités

Le portrait d’un bâtisseur

Retour à la liste des articles

Le violoncelle, un instrument à découvrir

Marie-Thérèse Dugré, professeure de violoncelle et de matières théoriques au Conservatoire de musique de Val-d’Or, depuis septembre 2011, est une violoncelliste réputée. Elle a pris l’initiative de mettre sur pied un concert bénéfice intitulé Le violoncelle, un instrument à découvrir, qui aura lieu le samedi 11 avril, à 19 h, au Conservatoire de musique de Val-d’Or. Les profits seront versés aux jeunes de la paroisse de Val-d’Or qui participeront aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie, en Pologne, en juillet 2016. Hugues Cloutier, professeur de piano et accompagnateur au Conservatoire de Val-d’Or a accepté de participer pour soutenir cette cause.


Les billets sont en vente sur place au coût de 15 $ pour les adultes, 5 $ pour les 16 ans et moins, et gratuit pour les enfants de 5 ans et moins. Vous pouvez vous en procurer à l’avance en vous rendant au Conservatoire (88, rue Allard) durant les heures d’ouverture.

À l’occasion de ce concert, les musiciens vous transporteront en Europe de l’Est au son chaleureux du violoncelle, le temps d’une soirée. Le programme sera composé de musique slave de Chostakovitch, de Martinu, de Dvorak et de Popper. Vous pourrez vous évader sur des airs tziganes ou folkloriques arrangés par ces grands compositeurs tout en encourageant des jeunes de Val-d’Or.

Les JMJ internationales sont des grands rassemblements de jeunes du monde entier qui ont lieu tous les deux ou trois ans. Instiguées en 1985 par le pape Jean-Paul II, la jeunesse de tous les coins du monde a rendez-vous dans une ville hôte et partage sa foi dans le cadre d’un rassemblement festif d’une semaine. Pour plusieurs pèlerins, les JMJ sont précédées d’une rencontre d’une semaine, ou de bénévolat dans les diocèses d’accueil du pays hôte. Le pape François viendra à la rencontre des jeunes, à Cracovie, en 2016. La précédente rencontre internationale des JMJ avait eu lieu en 2013, à Rio de Janeiro, au Brésil, et attiré une assistance de 3,7 millions de personnes.

Présent à Val-d’Or depuis 51 ans, le Conservatoire de musique de Val-d’Or joue un rôle déterminant dans la formation des musiciens et dans la vie culturelle et sociale de la région abitibienne. Les collaborations avec les écoles de musique et des professeurs du réseau de l’enseignement public, tout comme l’engagement auprès d’acteurs importants du milieu culturel tels que le Festival classique de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Harmonie au primaire, les Cadets de l’aviation de Val-d’Or, Musique s’il-vous-plaît, la Société d’art lyrique, le Camp musical, l’Orchestre symphonique régional de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Ensemble de violons d’Amos et le Service culturel de la Ville de Val-d’Or en sont le reflet.

- 30 -
Retour à la liste des articles

Isabelle Trottier, nouveau professeur de chant au Conservatoire de musique de Val-d’Or

Le directeur du Conservatoire de musique de Val-d’Or, Jean St-Jules, annonce la nomination de madame Isabelle Trottier, déjà connue en région pour sa notoriété en tant que chanteuse et professeure.

Dotée d’une voix de soprano ample et chaleureuse, Isabelle Trottier se fait vite remarquer du milieu lyrique en devenant finaliste de divers concours d’envergure comme le Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal, les Jeunes ambassadeurs lyriques et le Concours d’interprétation de musique française. Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal, elle a étudié auprès de Marie Daveluy et participé aux cours de maître de Diana Soviero et de Stuart Graham. Ses premières années de carrière la mènent à Thunder Bay, Vancouver, Philadelphie et Filignano (Italie). Plus tard, elle poursuit sa formation avec Fernande Chiocchio et s’intéresse tout particulièrement à la mécanique vocale, qu’elle étudie en autodidacte sous la tutelle d’une orthophoniste de la Clinique de la voix de l’Hôpital Notre-Dame. Toujours soucieuse de parfaire ses connaissances, elle assiste régulièrement aux cours de maître de l’Institut canadien d’art vocal à Montréal et se déplaçait, cet hiver, à Carnegie Hall, New York, pour le cours de maître de Joyce DiDonato.

Elle enseigne le chant et la pose de voix depuis 1991, d’abord à l’École de musique Jocelyne Laberge, puis en privé en ouvrant, en 2007, le Studio de chant Volare. Elle partage sa passion du chant en dirigeant divers chœurs d’enfants et d’adultes, depuis une quinzaine d’années. Nourrie par un fort élan pour la démocratisation de l’opéra, elle produit avec grand succès deux spectacles d’opéra pour jeune public, donne des ateliers en milieu scolaire, et met sur pied le Projet CoOpéra, à Rouyn-Noranda. Elle enseigne l’initiation à l’opéra au Camp musical Père Lindsay, dans Lanaudière, depuis 2011, et offre des cours au réseau Libre-Savoir de l’UQAT.

En région, l’ouverture de la classe de chant à Val-d’Or comble un besoin grandissant, d’autant plus que le Conservatoire de musique de Val-d’Or est le seul établissement de la région à être accrédité par le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à dispenser le diplôme d’études collégiales en musique (DEC). Le directeur s’en réjouit :

« Nous sommes heureux d’accueillir madame Trottier et lui souhaitons succès et satisfaction dans l’exercice de ses nouvelles fonctions. Sa contribution est un élément de plus qui aidera l’équipe du Conservatoire dans l’accomplissement de sa mission »

Présent à Val-d’Or depuis 51 ans, le Conservatoire de musique de Val-d’Or joue un rôle déterminant dans la formation des musiciens et dans la vie culturelle et sociale de la région abitibienne. Les collaborations avec les écoles de musique et des professeurs du réseau de l’enseignement public, tout comme l’engagement auprès d’acteurs importants du milieu culturel tels que le Festival classique de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Harmonie au primaire, les Cadets de l’aviation de Val-d’Or, Musique s’il-vous-plaît, la Société d’art lyrique, le Camp musical, l’Orchestre symphonique régional de l’Abitibi-Témiscamingue, l’Ensemble de violons d’Amos et le Service culturel de la Ville de Val-d’Or en sont le reflet.

- 30 -
Retour à la liste des articles

Aller au haut de la page