Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2018
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire de musique > Québec > Actualités > Nouvelles > Les deux grands rivaux avec l’Orchestre du Conservatoire

Les deux grands rivaux avec l’Orchestre du Conservatoire



Québec, le 27 septembre 2018 – L’Orchestre du Conservatoire de musique de Québec, dirigé par Gilles Auger, vous invite en grand nombre à son premier concert de la saison 2018-2019, le mardi le 2 octobre, 19 h 30, à l’église Saint-Dominique. La soliste de la soirée, Sandy Marcotte, clarinette, est une élève complétant sa maîtrise en interprétation dans la classe de Stéphane Fontaine.

Ce concert débutera avec l’Ouverture de Guillaume Tell de Gioacchino Rossini. Né en 1792, Rossini a reçu son éducation par des amateurs jusqu’à l’âge de 14 ans. Il a écrit en autodidacte son premier opéra. Présentée en 1829, l’Ouverture fut sa dernière composition pour la scène. La révolution de 1830 marqua le début d’une longue retraite où il composa des mélodies, de la musique sacrée et instrumentale pour son seul plaisir et pour les siens. Il s’éteint à Paris en 1868.

L’Orchestre du Conservatoire proposera ensuite Le Concerto pour clarinette d’Aaron Copland. Composé en 1948, l’œuvre est une commande de Benny Goodman et a été présentée à la radio pour la première fois à New York le 6 novembre 1950, suivi d’une performance devant public le 28 novembre de la même année.

Enfin, la Symphonie no 7 en la majeur, op. 92 de Ludwig van Beethoven occupera à elle seule la deuxième partie du concert. Les Symphonies n° 7 et n° 8, composées en même temps, furent d’abord créées dans les appartements de l’archiduc Rodolphe, le protecteur du compositeur. Mais Beethoven rêvait d’un effectif plus important que celui de l’orchestre symphonique de son époque. L’occasion lui fut donnée de présenter au public sa Symphonie n° 7 le 8 décembre 1813. Le concert, sous la direction de Beethoven lui-même, remporta un immense succès, en particulier le deuxième mouvement, très mélodique, que le public réclama alors en bis. Beethoven profita ensuite de l’enthousiasme général pour publier rapidement la partition, ainsi que des transcriptions pour piano, quatuor à cordes ou orchestre d’harmonie.

Les deux grands rivaux
— Mar.2 octobre 2018 | 19 h 30

Église Saint-Dominique
175, Grande-Allée Ouest, Québec
Billets : 12 $ ǀ 5 $ étudiants
au Conservatoire ou à l’entrée lors du concert

— 30 —

    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 8 décembre 2016 - 2016-12-08
    Aller au haut de la page