Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2016
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire de musique > Montréal > Actualités > Nouvelles > Le Studio d’opéra du Conservatoire présente « La Périchole »

Le Studio d’opéra du Conservatoire présente « La Périchole »



VENEZ ÉCOUTER les élèves du Studio d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, dirigé conjointement par Olivier Godin et Esther Gonthier, qui présentent La Périchole, de Jacques Offenbach, d’après un livret de Ludovic Halévy et d’Henri Meilhac, dans une mise en scène d’Oriol Tomas. Les élèves du Conservatoire donneront trois représentations, soit les vendredi 25 février et samedi 26 février à 19 h 30, et le dimanche 27 février à 15 h, au Théâtre Rouge du Conservatoire, situé au 4750, avenue Henri-Julien, à Montréal. Les billets, au coût de 10 $, sont disponibles dès maintenant sur Admission au 514 790-1245, à la billetterie du Conservatoire ou à l’entrée le jour de la représentation.

Opéra-bouffe créé en 1868 au Théâtre des Variétés, à Paris, La Périchole est inspirée d’une nouvelle de Prosper Mérimée, Le carrosse du Saint-Sacrement. La Périchole, chanteuse des rues, à Lima, est la fiancée du chanteur Piquillo. Lasse de la misère, elle accepte les brillantes propositions du vice-roi, avec l’intention formelle, d’ailleurs, de ne rien lui accorder. Mais l’usage du pays veut que la favorite du prince soit mariée. Piquillo, parfaitement ivre, est fait marquis, duc, et il épouse sa fiancée sans la reconnaître. Quand il apprend la vérité, il se révolte et on l’envoie au cachot. La Périchole s’évade avec lui.

Les personnages seront interprétés par plus d’une dizaine d’élèves en chant des classes de Donna Brown, d’Aline Kutan, d’Adrienne Savoie et de Daniel Taylor. Ils seront accompagnés au piano par Esther Gonthier et Olivier Godin. La conception du décor a été confiée à Cedric Lord et celle des costumes à Pierrick Fréchette. Lucie Vignault signe la chorégraphie. La direction de la production est assurée par François Pilotte. La conception d’éclairages est confiée à Claude Accolas et les accessoires, à Marie-Pier Fortier.

Oriol Tomas est metteur en scène à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal depuis trois ans. Variations sur Pelléas, qu’il présentait dans le cadre de sa maîtrise en mise en scène d’opéra, se classait dans les coups de cœur 2008 du critique Georges Nicholson. Avec l’Atelier lyrique, il a mis en scène Noël à l’opéra présenté par l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal ; l’une de ses créations intitulée Le quatrième Enfant-Lune, un opéra contemporain pour la famille, mis en musique par GabrielThibaudeau ; et la cantate Apollo et Daphné présentée au Festival international de musique baroque de Lamèque, au Nouveau-Brunswick. Oriol Tomas enseigne également les techniques de jeu aux chanteurs de l’Atelier lyrique, de l’Académie de musique et de danse du Domaine Forget et du Conservatoire de musique de Montréal. En 2009, il obtenait la Bourse de la Fondation Jacques Lareau pour la qualité de son travail en mise en scène. À l’automne 2010, il dirigera Rodelinda de Handel au Pacific Opera Victoria.

Olivier Godin poursuit une carrière de pianiste tant ici qu’à l’étranger. Chambriste, il se produit avec plusieurs artistes de renom et dans de nombreux festivals. Il collabore comme répétiteur avec des chefs tels Kent Nagano, Charles Dutoit, Agnès Grossmann, Franz-Paul Decker et Yannick Nézet-Séguin, ainsi que comme pianiste collaborateur et répétiteur à l’Atelier d’opéra, au Centre d’arts Orford, à l’Université McGill et à l’Université de Montréal. Depuis 2005, il dirige, conjointement avec Esther Gonthier, le Studio d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal. Olivier Godin est lauréat de plusieurs prix Opus.

Esther Gonthier est reconnue comme l’une des pianistes les plus polyvalentes au Canada, avec plus de 80 opéras à son répertoire. Elle occupe une place enviable dans le monde de l’art vocal et elle travaille régulièrement pour l’Opéra de Montréal, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Opéra de Québec, le Festival international de Lanaudière et l’Orchestre Métropolitain. Son travail l’a amenée à assister les chefs Jean-Claude Casadesus, Franz-Paul Decker, Rafael Frübeck de Burgos, Eliahu Inbal, Michel Plasson et Kent Nagano. Elle a également travaillé avec plusieurs chanteuses de réputation internationale dont Nancy Argenta, Juliane Banse, Mary Dunleavy, Kiri Te Kanawa, Susan Platts et Frederica von Stade.

Nous vous invitons à vous abonner à notre fil RSS pour connaître toutes nos activités à venir. Suivez-nous aussi sur facebook et sur twitter.

- 30 -

    « Retour aux nouvelles


    Aller au haut de la page