Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2017
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire de musique > Montréal > Actualités > Nouvelles > La Messe en ré de Dvorak avec les élèves du Conservatoire de musique de Montréal et de l’école Joseph-François-Perrault

La Messe en ré de Dvorak avec les élèves du Conservatoire de musique de Montréal et de l’école Joseph-François-Perrault



L’Orchestre symphonique et le Chœur du Conservatoire de musique de Montréal s’unissent au Chœur de l’école secondaire Joseph-François-Perrault pour présenter la Messe en ré majeur, op. 86 d’Antonín Dvořák, sous la direction de Julian Kuerti. Ce grand rendez-vous annuel, dans la belle église Saint-Jean-Baptiste, réunit sur une même scène 250 choristes et 80 musiciens de la relève musicale. Les représentations auront lieu les samedi 1er avril, à 19 h 30 et dimanche 2 avril, à 14 h 30.
Une œuvre incontournable du compositeur tchèque
La Messe en ré majeur de Dvořák est une des œuvres sacrées les plus importantes du compositeur tchèque aux côtés du Te Deum et du Stabat Mater. Une première version pour chœur mixte et orgue, n’introduisant que de rares moments solistes au fil des six sections, est composée en 1887 suite à une commande privée du mécène Josef Hlávka, architecte, fondateur et président de l’Académie tchèque des sciences et des arts. Cinq ans après la création de la Messe, sous la direction du compositeur lui-même, l’éditeur londonien de Dvořák décida d’en proposer la publication, dans une version orchestrale, qui fut créée au Crystal Palace, à Londres, le 11 mars 1893.
Des solistes de la relève à découvrir
Cette version de l’œuvre écrite pour chœur, quatre solistes et orchestre symphonique vous permettra d’entendre la soprano Ève Dessureault, la mezzo-soprano Stéphanie McKay-Turgeon et le ténor Marco Mondragon, élèves de la classe d’Adrienne Savoie, ainsi que le baryton basse Leo McKenna, élève de la classe de Aline Kutan.
En première partie, la flûtiste Ana-Isabel Ruiz-Felix, élève de Marie-Andrée Benny, interprètera l’Allegro moderato du Concerto de Carl Nielsen. Également au programme, l’Ouverture tragique de Johannes Brahms. À cette occasion, Thomas Le Duc-Moreau, jeune chef de la classe de Jacques Lacombe, sera au pupitre de l’Orchestre.

Grâce à son style assuré et son intégrité artistique, Julian Kuerti s’est imposé comme l’un des chefs d’orchestre les plus prometteurs des dernières années. Depuis 2012-2013, il occupe le poste de chef principal de l’Orquesta Sinfónica de Conception, au Chili. Il est également principal chef invité de l’Orchestre Métropolitain de Montréal. Après avoir été l’assistant de James Levine avec l’Orchestre symphonique de Boston durant trois ans, il a dirigé plusieurs orchestres majeurs en Amérique du Nord : Houston, Cincinnati, Atlanta, Seattle, Dallas, Toronto et Montréal. Il s’est aussi illustré à la tête des orchestres de Los Angeles et du Centre National des Arts lors des Olympiades culturelles de Vancouver en 2010. Il a fait ses débuts avec le New York City Opera au Lincoln Center en 2011.

La Messe en ré de Dvořák
Samedi 1er avril 19 h 30 et dimanche 2 avril 14 h 30
Église Saint-Jean-Baptiste | 309, rue Rachel Est, Montréal
Billets : 15 $ | 7 $ étudiants
Billetterie du Conservatoire, du mardi au vendredi, de 14 h à 18 h
Admission (1 855 790-1245) | À l’entrée, une heure avant l’événement

À propos du Conservatoire de musique de Montréal
Depuis près de 75 ans, le Conservatoire de musique de Montréal forme des artistes en interprétation, en chant, en direction d’orchestre et en composition, sous le signe de l’excellence.


    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 8 décembre 2016 - 2016-12-08
    Aller au haut de la page