Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2017
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire de musique > Montréal > Actualités > Nouvelles > L’Atelier d’opéra du Conservatoire présente L’ivrogne corrigé de Christoph Willibald Gluck et Nina, o sia la pazza per amore de Giovanni Paisiello

L’Atelier d’opéra du Conservatoire présente L’ivrogne corrigé de Christoph Willibald Gluck et Nina, o sia la pazza per amore de Giovanni Paisiello



Du 17 au 19 février prochains au Théâtre Rouge, accompagné de l’Orchestre symphonique, l’Atelier d’opéra du Conservatoire de musique de Montréal, sous la direction artistique et musicale d’Olivier Godin, présente L’ivrogne corrigé de Christoph Willibald Gluck. Cet opéra-comique en un acte, sur un livret de Louis Anseaume et Jean-Baptiste Lourdet de Santerre, sera mis en scène par François Racine. On entendra également l’opéra Nina, o sia la pazza per amore, de Giovanni Paisiello, sur un livret de Giuseppe Antonio Carpani.

L’ivrogne corrigé de Christoph Willibald Gluck
Cette petite farce sans prétention fait partie des douze opéras que Gluck a composés lorsqu’il était directeur du Théâtre Français de Vienne. Mathurin et son compagnon de taverne Lucas sont embrumés d’alcool du matin au soir. Dans leur léthargie chancelante, le premier promet au deuxième sa nièce en mariage. Laquelle évidemment est éprise d’un autre, sobre, joli garçon et de situation favorable : il est contrôleur fiscal ! Avec la complicité de Mathurine, femme de Mathurin, le trio va imaginer un stratagème pimenté de diablerie pour venir à bout des ivrognes indisciplinés.

Nina, o sia la pazza per amore, de Giovanni Paisiello
Nina est un des plus grand succès de Paisiello, compositeur que Rossini considérait comme un maître indépassable. La première représentation a eu lieu le 25 Juin 1789 au Belvédère de San Leucio de Caserta dans la version en un acte. Le thème de l’opéra est le portrait d’une femme fuyant un désespoir amoureux dans la folie.

Originaire de Montréal, le pianiste Olivier Godin poursuit une brillante carrière de pianiste et chambriste. Invité à se produire pour de nombreux festivals internationaux tels que l’Académie Francis Poulenc de Tours, le Festival international Albert-Roussel en France, le Festival du Palazzetto Bru Zane à Venise et sur les ondes de France-Musique et d’Espace Musique, son récent enregistrement de l’intégrale des mélodies de Poulenc lui a valu une critique très élogieuse ici et outre-mer. Olivier Godin s’est produit avec de nombreux artistes lyriques et musiciens à New York, à Paris et à Londres. Depuis 13 ans, il dirige l’Atelier d’opéra de cette institution.

Reconnu comme chef de file dans le monde de l’opéra, le metteur en scène François Racine est sollicité à travers toute l’Amérique du Nord. Nommé Meilleur Artiste de l’année en 2008-2009 par le Seattle Opera pour sa mise en scène de Bluebeard’s Castle / Erwartung, François Racine a remporté les éloges du public et de la critique pour Cosi fan Tutte avec le Pacific Opera Victoria et pour son ingénieux Didon et Énée à La Chaux-de-Fonds, en Suisse (2010).

Aux côtés de François Racine à la mise en scène et au contexte scénographique, on trouve Ginette Grenier à la conception des costumes, Thomas Le Duc Moreau, chef assistant, élève en direction de la classe de Jacques Lacombe, Rosane Lajoie apprenti-pianiste répétitrice, élève de la classe de Suzanne Goyette, et Anne-Marie Lecours à la conception des éclairages. La direction de la production et de la technique est assurée par Maxim Gagné.


L’Atelier d’opéra du Conservatoire présente
L’ivrogne corrigé de Christoph Willibald Gluck et Nina, o sia la pazza per amore, de Giovanni Paisiello

Vendredi 17 et samedi 18 février, 19 h 30 ǀ dimanche 19 février, 14 h 30
Théâtre Rouge du Conservatoire ǀ 4750, avenue Henri-Julien (métro Mont-Royal)
Billets 15 $ ǀ Sur Admission.com (1 855 790-1245) | Billetterie du Conservatoire

Renseignements : 514 873-4031


À propos du Conservatoire de musique de Montréal
Depuis près de 75 ans, le Conservatoire de musique de Montréal forme des artistes en interprétation, en chant, en direction d’orchestre et en composition, sous le signe de l’excellence.


    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 8 décembre 2016 - 2016-12-08
    Aller au haut de la page