Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2019
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire de musique > Gatineau > Calendrier des concerts > Calendrier > Professeur en concert | Pierrette Froment-Savoie, piano

Professeur en concert | Pierrette Froment-Savoie, piano

Le samedi 28 octobre 2017| 19 h 30 | Salle de concert

La plus que réputée pianiste-récitaliste, compositrice et pédagogue Pierrette Froment-Savoie présente Plaisirs et frissons, un concert de musiques angoissantes et fantomatiques dans l’esprit de la fête de l’Halloween.

  • Samedi 28 octobre | 19 h 30
  • Conservatoire de musique de Gatineau | Salle de concert
  • Billets : 20 $, 10 $ Étudiants
  • En vente au Conservatoire (Comptant seulement, pas de réservation)

Au programme : Danse macabre de Saint-Saëns, Sérénade du spectre de Granados, L’Apprenti sorcier de Dukas, Suggestion diabolique de Prokofiev, Méphisto de Liszt, Toccate et fugue de Bach et Danse rituelle du feu de De Falla.

Le programme sera présenté par François Gauthier, animateur à la station radio Unique FM.

Mme Froment-Savoie portera trois costumes créés par le couturier-designer Louis Campeau. Nous vous invitons à venir costumé vous aussi !

Un léger goûter sera servi en fin de soirée.

Mme Froment-Savoie fête cette année 50 ans d’enseignement au Conservatoire de musique de Gatineau !
 

Pierrette Froment-Savoie commence ses études musicales dans la région de l’Outaouais. Lauréate de plusieurs bourses et trophées au Festival de musique d’Ottawa et au Concours de musique du Québec, elle remporte deux fois la bourse du Conseil des Arts du Canada. En 1964, elle obtient une maîtrise en interprétation pianistique, suivra une année d’études pour l’obtention de la licence en musique à l’Université de Montréal. Elle a aussi remporté six Prix d’excellence (piano, solfège, dictée, harmonie, contrepoint et fugue) au Conservatoire de musique de Montréal. De plus, elle s’est perfectionnée à Nice (France) en musique de chambre, avec Walter Boeykens, et en histoire de l’harmonie avec Jacques Chailley. Pendant plus de 10 ans, elle a eu le privilège d’avoir comme professeur de piano madame Lubka Kolessa, pianiste de réputation internationale, elle-même formée par trois élèves de Franz Liszt.

Madame Froment-Savoie a donné de nombreux récitals pour Radio-Canada, notamment au Centre national des arts et au Musée des beaux-arts du Canada. En 1964, elle est soliste invitée avec l’Orchestre symphonique de Montréal, à la Place des Arts, ainsi qu’au Théâtre Capitol d’Ottawa pour les Matinées symphoniques. Au moment des célébrations du centenaire de la Confédération canadienne, elle donne plusieurs concerts dans l’Ouest canadien pour représenter la ville de Hull, jumelée à Edmonton. Pendant plusieurs années, elle est invitée par l’ambassade canadienne à se produire en France et en Angleterre. En 1984, dans le cadre des festivités du 450e anniversaire du départ de Jacques Cartier pour l’Amérique, elle crée, à Saint-Malo, une de ses compositions pour piano, intitulée Toccate pour l’Émérillon. En 1987, elle donne un récital devant le président américain Ronald Reagan, à la résidence du gouverneur général du Canada.

Parmi ses récitals présentés au Conservatoire de musique de Gatineau, elle a entièrement consacré un concert à la musique du compositeur Edvard Grieg, auquel assistaient plusieurs diplomates de l’ambassade de Norvège.

En plus de se produire comme pianiste en solo et avec des orchestres, elle a composé pour divers instruments et pour orchestres dont l’Orchestre de chambre de Hull et l’Orchestre symphonique de Gatineau. Son œuvre majeure est le Requiem pour Mathieu, pièce dédiée à son fils Mathieu, brillant violoncelliste décédé en 1991, à l’âge de 13 ans. Depuis octobre 2007, un enregistrement de l’œuvre est disponible et vendu au profit du centre palliatif La maison Mathieu Froment-Savoie.

Musicienne d’expérience, Pierrette Froment-Savoie est très recherchée comme juge pour des concours, des examens et des festivals de musique. De 1971 à 1977, elle a été professeure régulière au Département de musique de l’Université d’Ottawa et en 1977, professeure adjointe au Département de musique de l’Université de Moncton. Dès la fondation du Conservatoire de musique de Gatineau, en 1967, elle est invitée comme pianiste-accompagnatrice et depuis, elle y enseigne l’harmonie, le contrepoint, la fugue, l’analyse, la formation auditive ainsi que le piano complémentaire. En septembre 2007, pour le 40e anniversaire du Conservatoire de musique de Gatineau, elle a composé un arrangement de 40 pièces mettant en évidence tous les instruments enseignés au Conservatoire.

Le 19 décembre 2009, un concert-hommage à madame Froment-Savoie a été présenté à la maison de la Culture avec, au programme, trois de ses œuvres interprétées par l’Orchestre symphonique de Gatineau, la Chorale du Conservatoire, quatre solistes, ainsi que la compositrice au piano solo.

En mai 2016, la Ville de Gatineau l’a honorée en lui remettant la médaille de l’Ordre de Gatineau. Pour l’ouverture du Centre écologique de la Ferme Moore, madame Froment-Savoie a présenté un récital devant un auditoire comptant plusieurs dignitaires des villes d’Ottawa et de Gatineau ainsi que des députés de l’Assemblée nationale du Québec. De plus, en juin 2016, madame Froment-Savoie fut présidente d’honneur lors de la cérémonie de remise de diplômes des diplômés du Cégep de l’Outaouais.

Madame Froment-Savoie poursuit toujours sa carrière de pianiste-récitaliste, de compositrice et de professeur.






    Dernière modification 21 décembre 2018 - 2018-12-21
    Aller au haut de la page