Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2019
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Conservatoire d’art dramatique > Montréal > Actualités > Nouvelles > Maxime Denommée met en scène Innocence, de Dea Loher, avec les finissants du Conservatoire

Maxime Denommée met en scène Innocence, de Dea Loher, avec les finissants du Conservatoire



C’est avec un réel plaisir que Maxime Denommée a accepté de mettre en scène Innocence, de l’auteure allemande Dea Loher, la première pièce de l’année 2015-2016 présentée par les 11 finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Venez assister à l’entrée en scène des Nadine Brière, Gwendoline Côté, José Dufour, Hugo Dulac, Laetitia Isambert, Jérémie L’Espérance, Gabriel Lemire, Jules Powers, Catherine St-Laurent, Frédérick Tremblay et Zoé Tremblay. Ils jongleront avec une constellation de personnages, grugés par la culpabilité, et qui bataillent pour leur survie. Au Théâtre Rouge (4750, av. Henri-Julien, Montréal), du 23 au 31 octobre, à 20 h, et en après-midi le 24 octobre, à 15 h (relâche le dimanche 25 octobre).

Innocence raconte l’histoire de Fadoul et Elisio qui travaillent clandestinement dans le port d’une grande ville d’Europe. Un jour, ils voient une femme se noyer dans la mer et ils ne font rien pour la sauver. La mauvaise conscience les ronge. Lorsque Fadoul découvre un sac rempli d’argent, c’est pour lui un signe de Dieu et, pour se racheter, il entreprend d’aider Absolue, une jeune aveugle qui danse nue dans les bars. Elisio, quant à lui, rencontre une femme seule et prête à tout pour qu’on lui accorde un peu d’attention. Entre ces histoires parallèles, surgissent des personnages qui font des paris sur le sens de la vie et les risques de la mort.

« C’est la deuxième fois que je plonge dans l’univers onirique de Dea Loher. La première fois, c’était comme acteur, avec Le dernier feu. (…) Ce qui a resurgi surtout du texte, au fil de notre travail, c’est le choc entre deux mondes ; le tiers et le premier monde », précise Maxime Denommée.

Avec Innocence, Dea Loher a vu, de son vivant, une de ses œuvres entrer au répertoire de la Comédie-Française. Un honneur rare ! Au Conservatoire, la pièce est présentée dans une traduction de Laurent Muhleisen. Olivier Landreville signe la conception des décors. L’équipe de production compte Linda Brunelle à la conception des costumes, Erwann Bernard est à la conception des éclairages, Maxime Denommée à la conception sonore et Marie-Anick Blais est assistante à la mise en scène. La musique est de Amon Tobin, J.S. Bach, Jonny Greenwood et Sandy Dillon (à la demande de l’auteure Dea Loher)

Le Théâtre Rouge du Conservatoire est situé à proximité du métro Mont-Royal. Les billets, au coût de 15 $ et de 7 $ pour les étudiants, sont disponibles à la billetterie du Conservatoire (514 873-4283, poste 313), du mardi au vendredi, entre 14 h et 18 h, ou une heure avant les représentations, ainsi que sur Admission (1 855 790-1245).

Il y a 61 ans, le Conservatoire d’art dramatique de Montréal accueillait une première classe de 12 garçons et filles. Ils étaient les premiers de plus de 600 acteurs qui ont contribué à écrire les plus belles pages de l’histoire du théâtre, du cinéma et de la télévision du Québec. « Nos finissants sont autant de forces vives qui nous feront bientôt honneur dans toutes leurs démarches artistiques. Soyez parmi les premiers à les découvrir en assistant à leurs productions. », de conclure le directeur. », Benoît Dagenais.


    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 21 décembre 2018 - 2018-12-21
    Aller au haut de la page