Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2017
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Les actualités > Actualités > Décès de monsieur Raymond Dessaints, violoniste, chef d’orchestre et pédagogue

Décès de monsieur Raymond Dessaints, violoniste, chef d’orchestre et pédagogue



RAYMOND DESSAINTS
1932 – 2017

 
C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de monsieur Raymond Dessaints, violoniste, chef d’orchestre et pédagogue ayant enseigné au Conservatoire de musique de Montréal (CMM). Il était le conjoint de madame Johanne Arel, également professeure de violon au CMM.

Le violoniste, chef d’orchestre et pédagogue Raymond Dessaints s’est éteint dans la nuit du samedi 13 mai au dimanche 14 mai 2017 des suites d’une longue maladie. Raymond Dessaints est reconnu dans le milieu de la musique notamment pour avoir enseigné le violon au Conservatoire de musique de Montréal à des centaines de musiciens, dont Angèle Dubeau, l’une de ses premières élèves, Élaine Marcil, Marie-Josée Arpin, Marcelle Mallette, et bien d’autres, qui font aujourd’hui carrière ici et un peu partout dans le monde.

Originaire de la Ville de Québec, il recevait en 1952 le tout premier 1er prix de violon au Québec dans la classe de Calvin Sieb au Conservatoire de musique de la capitale. Il a également fait partie de l’Orchestre symphonique de Montréal et a dirigé, entre autres, le Concours national et l’Orchestre de chambre de Radio-Canada, ainsi que les concerts d’été pour la Ville de Montréal sous le règne du maire Drapeau. Pédagogue reconnu, il a été invité comme membre du jury de prestigieux concours internationaux, tels Munich, Enescu, Paganini et Lipizer.

Chef d’orchestre et fondateur, en 1985, de l’orchestre de chambre l’Ensemble Amati, dont la discographie témoigne d’une qualité irréprochable, il fondait en même temps, avec sa conjointe le Camp musical des Laurentides à Saint-Adolphe-d’Howard, l’un des trois camps musicaux de formation professionnelle au Québec. Raymond Dessaints participait à de nombreux enregistrements et spectacles de musique populaire dans les années 70 et 80, auprès des Ferland, Dompierre, Charlebois et tant d’autres, comme Ginette Reno, avec qui il collaborait à quantité de spectacles avec son collègue et ami de longue date, Léon Bernier. Plusieurs de ses élèves lui succèdent aujourd’hui dans ce domaine, dont Philippe Dunnigan et Josée Aidans.

La famille accueillera les parents et amis le vendredi 26 mai de 19 h à 21 h
et le samedi 27 mai de 13 h à 16 h au Centre funéraire Côte-des-Neiges (4525, ch. de la Côte-des-Neiges). Une cérémonie hommage suivra à 16 h le même jour.

Nos plus sincères condoléances à Johanne ainsi qu’à tous les membres de sa famille.


    « Retour aux nouvelles


    Dernière modification 8 décembre 2016 - 2016-12-08
    Aller au haut de la page