Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2014
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Interne > Conseil d’administration

Conseil d’administration

Francine Grégoire

Francine Grégoire est diplômée de l’École des hautes études commerciales et détient une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Elle a œuvré dans le secteur de la santé et des services sociaux de 1976 à 1991, notamment en tant que directrice de l’administration et des ressources humaines. En 1991, elle intégrait la Société du Grand Théâtre de Québec où elle a assumé la direction générale de 1993 à 2006.

Impliquée et passionnée de culture, Francine Grégoire est également présidente des Correspondances d’Eastman et membre des conseils d’administration de la Fondation du CEAD et de Danse K par K.

Retour à la page précédente

Retour à la liste des articles

Élisabeth Brière

Élisabeth Brière détient un baccalauréat en droit (1990), un diplôme en droit notarial (1991) et un certificat en administration des affaires de l’Université de Sherbrooke (1994). Me Brière a commencé sa carrière au sein de l’étude Sylvestre, Sylvestre. Sa pratique concerne les domaines des procédures non contentieuses et des examens de titres. Depuis 1995, Élisabeth Brière est chargée de cours à l’Université de Sherbrooke, où elle enseigne l’Examen des titres immobiliers. Elle participe d’ailleurs à la révision du cours Examen des titres. Conférencière invitée par divers organismes et associations, elle est également sollicitée pour des formations, notamment auprès de l’Université du troisième âge. Son engagement social l’amène à siéger au conseil d’établissement de l’École du Sacré-Cœur et au conseil d’administration de la Société Alzheimer de l’Estrie. Mère de trois garçons, les loisirs en famille ne manquent pas : voile, vélo, tennis, ski alpin, randonnée pédestre et autres, mais elle se réserve un peu de temps pour... courir !

Retour à la liste des articles

Simon Clément

Simon Clément détient un baccalauréat en droit, LL.B., de l’Université Laval et était admis au Barreau en 1999. Associé chez Stein Monast S.E.N.C.R.L. avocats, Me Clément pratique en litige civil, commercial et corporatif, et notamment en matière de conflits entre actionnaires, de bris de contrat, d’injonctions et autres procédures d’urgence. Il se spécialise également dans le litige immobilier, de même que dans les litiges en droit de la construction, de la faillite et de l’insolvabilité, et dans la réorganisation corporative. Il plaide régulièrement devant les tribunaux et les arbitres. Sa pratique couvre tous les champs du litige, que ce soit au niveau des conseils, du règlement de conflits ou de la représentation devant les tribunaux. Me Clément conseille aussi des clients pour des acquisitions et des ventes d’entreprises et d’actifs.

Retour à la liste des articles

Raymond Cloutier

Premier Prix Très Grande Distinction du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1968. Il fonde à l’automne 1969, Le Grand cirque Ordinaire. Parallèlement, il poursuit une carrière au cinéma qui débute avec Red et La tête de Normande Saint-Onge de Gilles Carle. Il poursuit avec, entre autres, Cordélia, Rien qu’un jeu, Le grand zèle, Mathusalem 1 et 2 et Mariages et plus récemment Le Déserteur. Il participe à de nombreuses téléséries dont Louis Riel, Duplessis, Montréal ville ouverte, Scoop, Ces enfants d’ailleurs, L’Ombre de l’Épervier, Cauchemar d’amour, ainsi qu’aux téléromans Monsieur le Ministre, L’Agent fait le bonheur, Les Machos, et Rivière des Jérémies. Il joue au théâtre dans Salut Galarneau, Le fou et la nonne, La Mandragore, Florence, Quatuor et Qui a peur de Virginia Woolf ?, Les Fourberies de Scapin et Dangereuse Obsession. Pendant tout ce temps, il poursuit une carrière d’enseignant, qui le conduira à la direction du Conservatoire d’art dramatique de Montréal de 1987 à 1995 et de 2007 à maintenant. Il publie quatre ouvrages, Un retour simple (98), Le beau milieu (99), Le maître d’hôtel (2000) et un livre disque, Théâtre chanté, en 2002.

De 2004 à 2008 il anime des émissions art/culture/littérature à la première chaîne de Radio Canada. Membre de l’UDA, de l’ACTRA, et de Culture Montréal.

Retour à la liste des articles

Marcel Côté

Marcel Côté est docteur en philosophie et fait partie du premier contingent de diplômés du programme universitaire en gouvernance des sociétés de l’Université Laval, formation qu’il complétait en 2006. M. Côté possède une impressionnante expérience du milieu pédagogique tant collégial qu’universitaire. Il est actuellement directeur général du Collège Gérald-Godin, où il entrait en fonction en novembre 2009.

M. Côté fait partie de plusieurs conseils d’administration. Il est notamment membre du conseil d’administration de la Régie des rentes du Québec et président du conseil d’administration de la Salle Pauline-Julien, située dans l’ouest de l’île de Montréal. Il est également membre de la Chambre du commerce du Montréal métropolitain et de la Chambre de commerce de l’ouest de l’île de Montréal.

Retour à la liste des articles

Nicolas Desjardins

Nicolas Desjardins a obtenu, en 1986, un Diploma in Institutional Administration de l’Université Concordia après avoir fait des études en clarinette et clarinette basse, de 1976 à 1980, à New York, auprès de Vincent Abato et à l’Université McGill, auprès d’Emilio Iacurto. Précédemment, il a fait ses études au Conservatoire de musique de Montréal où, en 1977, il remportait les Prix de clarinette, de musique de chambre et d’analyse musicale. Nicolas Desjardins possède une longue feuille de route comme artiste et administrateur. Il a occupé le poste de directeur général et artistique des Jeunesses Musicales du Canada et de la Fondation Jeunesses Musicales, de 1991 à 1998. Et depuis 1980, il a siégé à plusieurs conseils d’administration à vocation culturelle. ll fut également membre fondateur de l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal. Depuis août 1998, Nicolas Desjardins occupe le poste de directeur général du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec.

Retour à la page précédente

Retour à la liste des articles

François Dompierre

François Dompierre est, depuis plus d’une trentaine d’années, une figure reconnue et respectée des milieux de la musique et de l’espace médiatique québécois. Artiste éclectique, son œuvre navigue et s’inspire de tous les courants musicaux. Animateur de radio, compositeur de musique, notamment pour près de 60 films et téléséries, orchestrateur et pédagogue, il a collaboré avec nombre d’artistes, de Félix Leclerc à Denise Filiatrault, en passant par Jacques Brel. Après avoir étudié le piano à Ottawa avec Hélène Landry et Noëlla Vaillancourt, et l’orgue avec Paul Larose, il entre, en 1959, au Conservatoire de musique de Montréal où il étudie la composition avec Clermont Pépin, l’orgue et l’harmonie avec Françoise Aubut et le piano avec Irwing Heller.

Retour à la liste des articles

Claude Duchesneau

Détenteur d’une maîtrise en éducation musicale de l’Université Laval, en plus d’une formation en administration des arts, Claude Duchesneau a étudié la trompette au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Duchesneau a été tour à tour responsable des organismes d’encadrement en enseignement privé de la musique, formateur auprès des conseillers pédagogiques dans l’implantation du volet Arts au secondaire ainsi que responsable des publications et du site Internet du protocole d’entente Culture-Éducation. En parallèle à ses différents mandats de coordination et de gestion, il a poursuivi jusqu’à tout récemment son enseignement de la musique au secondaire et sa charge de cours en philosophie de l’éducation musicale à l’Université Laval.

Retour à la liste des articles

Étienne Fillion

Étienne Fillion est originaire des Bois-Francs. Il a pris ses premières leçons privées de piano à l’âge de 13 ans et est entré deux ans plus tard au Conservatoire de musique de Trois-Rivières, dans la classe de Denise Trudel. Il a participé à deux reprises à la finale nationale du Concours de musique du Canada et a eu quelques expériences de théâtre amateur, en plus de se perfectionner dans des camps musicaux d’été à Orford et au Vermont. Il s’implique actuellement comme président à la Fédération des associations d’élèves du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec (FAECMADQ). Cette année, il complète au Conservatoire sa dernière année de baccalauréat en musique, profil interprétation.

Retour à la liste des articles

Michel Gonneville

Michel Gonneville détient un baccalauréat en musique — interprétation/piano de l’École de musique Vincent-d’Indy. Il a obtenu un Premier prix en composition et un Premier prix en analyse musicale, classes de M. Gilles Tremblay, au Conservatoire de musique de Montréal. Il a ensuite poursuivi sa formation avec M. Karlheinz Stockhausen, à Cologne (Allemagne), puis avec M. Henri Pousseur, à Liège (Belgique), et a complété un doctorat en composition à l’Université de Montréal.

Professeur au Conservatoire de musique de Montréal depuis 1997, M. Gonneville a composé pour plusieurs ensembles et solistes québécois et étrangers. Ses œuvres ont été diffusées internationalement en concerts et à la radio. Il a été conférencier invité à San Diego, Liège, Londres et Mexico et a écrit plusieurs articles pour des revues spécialisées ou non. Il s’est impliqué dans le milieu de la musique de création comme coordonnateur d’événements, animateur de concerts, commentateur à la radio, et comme membre de divers jurys et de conseils pour des sociétés de concerts comme la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) ou l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+). Il a reçu le Prix Serge-Garant 1994 de la Fondation Émile-Nelligan.

Retour à la liste des articles

Louis Labarre

Natif de la région de Québec, Louis Labarre est présentement élève en Jeu, troisième année, au Conservatoire d’art dramatique de Montréal.

Avant de commencer ses études au Conservatoire, il a fait un baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal. Cette année, il occupe les fonctions de président de l’Association des élèves du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, de membre administrateur de la Fédération des associations d’élèves du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, en plus de siéger au conseil d’administration du Conservatoire.

Retour à la liste des articles

France Lachance

France Lachance cumule plus de 20 ans d’expérience dans le domaine culturel, dans des secteurs aussi variés que la danse, où elle commençait sa carrière comme directrice administrative de la compagnie Danse Partout, en passant par le théâtre où elle a œuvré pour le Théâtre du Trident comme directrice de l’administration et directrice de la Fondation du Théâtre du Trident, de 1992 à 2000. Par la suite, elle a poursuivi sa carrière de gestionnaire pour différents organismes dont le Fonds de stabilisation et de consolidation des arts et de la culture du Québec, et le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches où elle était coordonnatrice du développement professionnel.

Actuellement directrice de la Division arts et patrimoine du Service de la culture de la Ville de Québec, France Lachance a étudié au Conservatoire de musique de Québec, de 1974 à 1980, avant de faire son baccalauréat en études musicales à l’Université Laval. Elle est également détentrice d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Laval.

Retour à la liste des articles

Marc Landry

Marc Landry est, depuis août 2007, directeur du Conservatoire de musique de Gatineau. Il possède une expérience de plus de 20 ans dans l’enseignement de la musique et des arts. Il a enseigné la pédagogie musicale, la didactique des arts visuels et des arts dramatiques, ainsi que l’apprentissage et l’enseignement en milieu scolaire à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa.

M. Landry est détenteur d’un doctorat en études et pratiques des arts de l’Université du Québec à Montréal, qu’il obtenait en 2005 après un baccalauréat en éducation musicale avec spécialisation en études supérieures de musique, et une maîtrise en éducation à l’Université d’Ottawa.

Marc Landry a également une solide expérience comme interprète et compositeur et, de ce fait, a tissé des liens avec la communauté culturelle du Québec et de l’Ontario. Encore aujourd’hui, il collabore régulièrement aux activités savantes en musique et en éducation, ainsi qu’à l’élaboration de programmes-cadres pour le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Retour à la liste des articles

Marie-France Maheu

Marie-France Maheu, qui termine présentement un doctorat à l’École nationale d’administration publique, détient aussi une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal. Très impliquée dans les domaines de l’éducation, des communications, de la mise en marché, de la promotion institutionnelle, de la culture et du tourisme, Madame Maheu a notamment occupé à deux reprises le poste de directrice des communications à l’Université du Québec à Rimouski, soit de 1988 à 1997, et de 1999 à 2004. Par la suite, de 2004 à 2006, le gouvernement du Québec lui confie successivement les postes de sous-ministre adjointe à la planification stratégique, à la formation et aux institutions nationales et de sous-ministre adjointe au développement régional, à la muséologie et à la formation. Plus récemment, en 2007, elle accepte la fonction de cadre au rectorat à l’Université du Québec à Rimouski.

Retour à la liste des articles

France Munger

Diplômée en administration à l’Université du Québec à Chicoutimi, Madame Munger a débuté sa carrière à la Commission de la santé et de la sécurité du travail. Elle l’a poursuivie au ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche, puis au ministère des Transports.

Elle arrive au Conservatoire de musique de Saguenay en 1991 pour occuper le poste de responsable des services administratifs. Son rôle au Conservatoire s’élargit par la suite pour comprendre les services pédagogiques en plus de ceux de l’administration, ainsi que la gestion de plusieurs dossiers réseaux, tels la participation à la mise en place d’un système informatisé de gestion (SAGIC), la coordination d’une réforme administrative, la gestion du parc des instruments et des équipements, la gestion du comité de liaison des régions, la mise en place du nouveau statut du Conservatoire, la participation au comité de coordination du réseau, ainsi que dans plusieurs autres dossiers. Son rôle au Conservatoire s’étend donc non seulement à Saguenay, mais à tout le réseau du Conservatoire.

Retour à la liste des articles

Michel Nadeau

Que ce soit comme metteur en scène, auteur ou comédien, Michel Nadeau a participé à une centaine de productions. Il est aussi directeur artistique du Théâtre Niveau Parking, depuis 1987. Très impliqué dans son milieu, il est membre du comité artistique du Théâtre Périscope et vice-président du Carrefour international de théâtre de Québec. Plusieurs de ses mises en scène ont été récompensées dont Jeanne et les anges et Lentement la beauté, qui ont reçu le Masque de la production Québec en 1995 et en 2004, et dont il avait signé aussi le texte. Cette année, il signe les mises en scène de Un sofa dans le jardin, au Théâtre de la Bordée et Insomnie, à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Michel Nadeau enseigne l’improvisation, le bouffon, la commedia dell’arte, le mouvement dramatique, le masque et le clown au Conservatoire d’art dramatique de Québec. Il est aussi responsable de la section Mise en scène et création.

Retour à la liste des articles

Jean St-Jules

Jean St-Jules commence l’étude de la flûte avec André-Gilles Duchemin, à l’école Vincent d’Indy, et il poursuit avec Lise Daoust, à l’Université de Montréal, où il obtient un baccalauréat en interprétation. Par la suite, il fait un certificat en pédagogie à l’Université de Sherbrooke. Parallèlement à sa formation, il travaille tant dans le milieu de la chanson au Festival international de la chanson de Granby que dans le milieu théâtral, au Grand Théâtre de Québec.

Après quelques années dans le domaine de l’enseignement public, il complète le niveau concours au Conservatoire de musique de Val-d’Or, dans la classe de Josée Blackburn, en obtenant un Premier Prix. Très impliqué dans le domaine du développement musical en région, Jean St-Jules a œuvré dans les écoles publiques, auprès des harmonies scolaires, des chorales et de diverses manifestations musicales. Il enseigne la musique depuis 1988 et est directeur du Conservatoire de musique de Val-d’Or depuis 2004.

Retour à la liste des articles

Aller au haut de la page