Aller au bas de la page
© Gouvernement du Québec, 2019
 
 

Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec

Accueil > Interne > CMADQ

CMADQ

Notes biographiques de Vincent Tanguay

Collaborateur associé au CEFRIO depuis 2013, Vincent Tanguay en a assuré la vice-présidence, Innovation et Transfert de 2005 à 2013 sur le territoire du Québec. Les technologies de l’information et de la communication l’ont amené à occuper des fonctions de direction et de conseil au sein d’organisations privées et publiques telles que AGTI Services Conseils (CGI), le ministère de la Culture et des Communications et le Secrétariat de l’autoroute de l’information. À ces compétences se conjugue son expérience à titre de directeur des services éducatifs et directeur général adjoint à la Commission scolaire des Découvreurs. De plus, il a été le président fondateur de la Société des écoles du monde du Baccalauréat international du Québec et de la Francophonie.

Parmi ses contributions à titre d’administrateur, il a présidé au conseil d’administration de la Télé-Université de 2003 à 2015 et de la Table des TI de la Chambre de Commerce de Québec de 2004 à 2014.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Nathalie Letendre

Nathalie Letendre est titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’ÉNAP, d’un baccalauréat en études françaises de l’Université de Sherbrooke et d’une certification en gouvernance de sociétés (ASC) de l’Université Laval. Auparavant, elle a occupé le poste de directrice des communications, des affaires publiques et du recrutement étudiant à l’Université TÉLUQ et travaillé près de 20 ans dans différents ministères et organismes fédéraux, dont la Gendarmerie royale du Canada, Environnement Canada et la Garde côtière canadienne.

Convaincue que pour faire avancer des causes, il faut s’impliquer, elle siège à différents conseils d’administration et comités dont la Commission des champs de bataille nationaux (2018 à aujourd’hui), Canal Savoir (2014 à 2018), l’Association des cadres de l’Université TÉLUQ (2015 à 2018), la Société québécoise des professionnels en relations publiques (2015-2016) et l’Orchestre d’Harmonie des Chutes (2004-2010).

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Marjolaine Viel

Marjolaine Viel est membre de l’Ordre des comptables agréés depuis plus de trente ans. Actuellement retraitée, Mme Viel a eu un cheminement professionnel ponctué d’expériences diversifiées. Après avoir complété un baccalauréat en administration des affaires en 1982, elle a travaillé pendant quelques années comme vérificatrice pour la firme Samson Bélair, puis comme chef comptable et comme conseillère en gestion financière pour le Conseil régional de la santé et des services sociaux. Elle a œuvré par la suite dans le milieu scolaire, à l’Université du Québec à Rimouski, en tant que responsable du secteur budget, puis directrice du Service des finances et des approvisionnements et, enfin, vice-rectrice aux ressources humaines et à l’administration. Au cours de sa carrière, Mme Viel a également complété une maîtrise en administration publique à l’ÉNAP.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Prudence Harris

Membre de la Première Nation Abénaquise, Prudence Hannis est diplômée en sociologie de l’Université du Québec à Montréal et en management public de l’École nationale d’administration publique. Engagée dans sa communauté, elle a occupé diverses fonctions dont celles de consultante et de coordonnatrice pour des organisations telles le Secrétariat aux affaires autochtones, l’Assemblée des Premières nations du Québec et du Labrador, l’Association Prévention Suicide-Premières Nations et Inuits du Québec, Condition féminine Canada et Femmes Autochtones du Québec. Elle a aussi occupé le poste de coordonnatrice/directrice à la Maison des jeunes Niwitcewakan-Wapi du Conseil des Attikamekw de Wemotaci de 2006 à 2011. En mars 2011, elle devenait la première personne à occuper le poste de directrice associée de l’Institut Kiuna du Conseil en éducation des Premières Nations.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Louis Babin

Formé au Conservatoire de musique de Montréal à l’alto et à la trompette et titulaire d’une maîtrise en composition de l’Université de Montréal, Louis Babin a touché à tous les genres musicaux : le classique, le jazz, le contemporain, l’expérimental, l’actuel et même le populaire, ce qui l’aura amené à jouer à New York, à Paris, à Bâle, à Zurich et à Toronto. Ses œuvres ont été acclamées au Canada, aux États-Unis et en Europe, dont sa pièce pour orchestre Saint-Exupéry : de cœur, de sable et d’étoiles, un hommage à l’écrivain français Antoine de Saint-Exupéry.

Il donne régulièrement des ateliers de création musicale dans les écoles secondaires. Il est le directeur musical et artistique des ensembles vocaux Ô Chœur du Nord et Les Chanteurs de la Place Bourget.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Marie-France Maheu, présidente

Marie-France Maheu est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal et d’un diplôme de troisième cycle en administration publique. Très engagée dans les domaines de l’éducation, des communications, de la promotion institutionnelle, de la culture et du tourisme, madame Maheu a notamment occupé à deux reprises le poste de directrice des communications à l’Université du Québec à Rimouski, soit de 1988 à 1997, et de 1999 à 2004. Par la suite, de 2004 à 2006, le gouvernement du Québec lui a confié successivement les postes de sous-ministre adjointe à la planification stratégique, à la formation et aux institutions nationales et de sous-ministre adjointe au développement régional, à la muséologie et à la formation. De 2007 à 2014, elle occupait un poste de cadre au rectorat à l’Université du Québec à Rimouski où elle était professeure invitée au Département sociétés, territoires et développement. En parallèle, elle a agi à titre d’administratrice au conseil d’administration du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, de 2008 à février 2014.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Mario Doucette-Poirier

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Marie Gignac

Après des études de lettres à l’Université Laval, Marie Gignac reçoit sa formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Québec. En 1987, elle mérite le prix d’interprétation féminine du Festival de théâtre des Amériques, pour son rôle dans La Trilogie des Dragons, ainsi que le prix Jean-Doat 1988. Très active dans le milieu théâtral, elle a participé à plusieurs projets de Robert Lepage, a cofondé le Théâtre Périscope, créé plusieurs mises en scène dont Les Mains Sales de Jean-Paul Sartre, récipiendaire de quatre Masques dont ceux de la meilleure mise en scène et de la Production-Québec. Au grand écran, on l’a vue, entre autres, dans La Vie secrète des gens heureux de Stéphane Lapointe et, plus récemment, dans Gabrielle de Louise Archambault. Elle est de plusieurs séries télévisées, dont Nos Étés, Smash, La Chambre numéro 13, et Fortier, où sa performance lui a mérité une nomination aux Prix Gémeaux.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Gaétan St-Laurent

Après des études en percussion au Conservatoire de musique de Rimouski, Gaétan St-Laurent obtient un diplôme en éducation musicale de l’Université Laval. Il débute ensuite sa carrière comme enseignant en musique au primaire et au cégep. Il agit de 1998 à 2008 à titre de formateur et personne-ressource pour l’intégration des nouvelles technologies de l’information en musique et, de 2000 à 2016, à titre de formateur et personne-ressource en musique à la Commission scolaire des Phares. Il contribue aux activités de la Fédération des associations de musiciens éducateurs du Québec à titre d’administrateur depuis 2008, où il a entre autres animé plusieurs ateliers. Il en préside d’ailleurs le conseil d’administration depuis 2014. Très engagé dans la vie musicale du Bas-Saint-Laurent, il est membre de plusieurs ensembles dont Phazz, Kadanse, Rythmus et l’Ensemble Antoine-Perreault. Il agit comme surnuméraire à l’Orchestre symphonique de l’Estuaire.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Jocelyne Faucher

Diplômée en médecine de l’Université de Sherbrooke, Jocelyne Faucher détient une maîtrise en administration des services de santé de l’Université de Montréal et une certification universitaire en gouvernance de sociétés de l’Université Laval. Professeure à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, Mme Faucher occupe depuis 2009 la fonction de secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante de cette institution. À ce titre, Mme Faucher voit entre autres à la bonne gouvernance de l’Université, à une vie de campus stimulante ainsi qu’à la mise en œuvre de la Politique des arts et de la culture de l’Université. Coprésidente du Conseil franco-québécois de coopération universitaire de 2010 à 2014, elle a reçu le grade de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française en 2016.

Elle siège au conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS depuis 2018.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Sébastien Dhavernas

M. Dhavernas a 42 ans de carrière en milieu créatif, éducatif et administratif. Artiste multidisciplinaire, gestionnaire d’entreprises culturelles et éducateur, il est un leader inspirant et passionné. En plus de son expérience artistique en tant que comédien, metteur en scène, auteur-compositeur et dialoguiste et doubleur, il a acquis, au fil des ans et à travers diverses implications sociales, des compétences en gestion et en direction d’entreprises, d’organismes et de maisons d’enseignement, en planification stratégique, en gestion des ressources humaines, en planification et suivi budgétaire, en négociation de partenariats et en communication. Il a siégé sur le CA de l’Union des artistes de 2006 à 2008, après quoi il a été président dirigeant du Tribunal Canadien des Relations Professionnelles Artistes-Producteurs. Il a aussi été responsable de la Commission du doublage de l’Union des Artistes à deux reprises et il est l’auteur de plusieurs mémorandums sur le sujet. Fondateur et dirigeant des Productions 19 janvier Inc. (1990), il a également été directeur artistique de plusieurs théâtres, directeur de plateau ainsi que professeur d’interprétation et de traduction audiovisuelle et chargé de cours en écriture pour le doublage au programme de traduction de l’Université de Sherbrooke.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques de Régis Rousseau

Musicien et gestionnaire, l’organiste Régis Rousseau a un parcours professionnel diversifié. Directeur des études du réseau du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec, il a été directeur du Conservatoire de musique de Saguenay de 2008 à 2014. Diplômé de cette même institution (Premier Prix en orgue en 1987), de l’Université Concordia (Artist Diploma en 1989) et de l’Université de Montréal (Doctorat en musique en 1994), il s’est aussi perfectionné en France grâce à des bourses du Conseil des Arts du Canada, du ministère de la Culture du Québec et du gouvernement français. Ses nombreux intérêts l’ont poussé à assumer différentes fonctions dans le domaine artistique : concertiste et accompagnateur, organiste titulaire dans plusieurs églises dont Très-Saint-Nom-de-Jésus à Montréal, chef de chœur et professeur d’orgue. Il est co-fondateur du Festival Orgue et couleurs (Montréal) qu’il a dirigé de 1999 à 2008. À ce titre, il recevait en 2002 le prix Opus de Directeur artistique de l’année décerné par le Conseil québécois de la musique, organisme qu’il a présidé ensuite de 2006 à 2008. Il a sept disques compacts à son actif dont un en solo consacré à des œuvres de Pachelbel, « Le premier Noël » avec le ténor Marc Hervieux et « Chorals ornés » pour orgue et bande électroacoustique du compositeur québécois, Yves Daoust. Il siège au conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec depuis mars 2013. Au 30 juin 2019, M. Rousseau agissait comme administrateur du conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec et de celui de la Schola Cantorum de Québec.

Retour à la liste des articles

Notes biographiques d’Annie Pagé

Membre du Barreau du Québec, Annie Pagé est aussi conseillère en relations industrielles agréée depuis plus de vingt ans. Après avoir exercé la pratique du droit pendant près de dix ans dans un cabinet privé, elle a assuré les fonctions de directrice des services juridiques et conseillère en relations de travail à la Ville de Shawinigan. À l’emploi de la Ville de Trois-Rivières depuis 2017, d’abord à titre de directrice du greffe et des services juridiques, elle cumule depuis mars 2019 les fonctions de directrice générale adjointe des services partagés et de directrice des services juridiques. Outre son implication au conseil d’administration du Conservatoire, Me Pagé s’est activement impliquée au sein de nombreuses autres organisations (Université du Québec à Trois-Rivières, Association des manufacturiers et exportateurs du Québec – Mauricie et Centre-du-Québec, Société canadienne du cancer, Division Québec, Fondation du Collège Shawinigan et Jeune chambre de commerce du Centre-de-la-Mauricie).

Retour à la liste des articles

Dernière modification 21 décembre 2018 - 2018-12-21
Aller au haut de la page